Passer au contenu
L'histoire des oeufs Fabergé

La maison Fabergé, l’art de créer des surprises en or

Les œufs Fabergé sont de véritables chefs-d'œuvre de la joaillerie. Ils se présentent comme les joyaux les plus rares et les plus prisés au monde. Ces œufs précieux fascinent tant par leur beauté, leur mystère et leur originalité.

À travers cet article, découvrez l’histoire, le franc succès et le destin de ces fameux œufs de la maison Fabergé.

L’origine de la fameuse maison Fabergé 

La maison de joaillerie Fabergé a été fondée en 1842, à Saint-Pétersbourg, par Gustav Fabergé, un orfèvre russe d'origine balte allemande. Il a transmis sa passion et son savoir-faire à son fils, Pierre-Karl Fabergé qui a repris l'affaire familiale en 1872.

Homme d'affaires avisé et artiste talentueux, Pierre-Karl Fabergé a su propulser sa maison de joaillerie sur le devant de la scène mondiale en créant les célèbres œufs Fabergé.

Ce joaillier s’est entouré des meilleurs artisans tout en collaborant avec les fournisseurs les plus prestigieux pour parvenir à concevoir ses chefs-d’œuvre. De ce fait, il a su séduire la clientèle la plus exigeante, surtout la famille impériale russe qui lui a accordé le titre de fournisseur officiel de la cour.

L’histoire et le succès exceptionnel des œufs Fabergé

Les œufs Fabergé sont des œufs précieux, conçus à partir de pierres dures ou de métaux précieux, décorés avec des combinaisons d'émail et de pierres précieuses. Créés pour célébrer Pâques, ils ne sont pas de simples bijoux puisqu’ils renferment des trésors cachés et des mécanismes ingénieux. Une telle conception témoigne du savoir-faire inégalé des artisans Fabergé.

Le tout premier œuf Fabergé a été commandé en 1885 par le tsar Alexandre III qui voulait offrir un cadeau original à sa femme, la tsarine Maria Feodorovna, pour la fête de Pâques. L'œuf était en or émaillé de blanc et il contenait une poule en or qui s'ouvrait pour révéler une réplique de la couronne impériale, mais aussi un pendentif en forme d'œuf.

Le cadeau a tellement plu à la tsarine que le tsar a décidé de commander un œuf chaque année en laissant à Pierre-Karl Fabergé le soin de choisir le thème et le design. Après la mort d'Alexandre III, son fils, le tsar Nicolas II, a poursuivi la tradition en offrant un œuf à sa mère et un autre à sa femme, la tsarine Alexandra Feodorovna.

Au total, 54 œufs ont été commandés par la famille impériale russe, entre 1885 et 1916. Chaque œuf était unique et reflétait les goûts, les événements ou les symboles de la dynastie des Romanov. Parmi les plus célèbres, on peut citer l'œuf de la couronne impériale, l'œuf du transsibérien, l'œuf du trône de la tsarine ou encore l'œuf de la constellation de Nicolas II.

La maison Fabergé a également réalisé 17 œufs pour quelques clients privés, tels que les Rothschild, les Kelch ou les Youssoupov. Ces œufs étaient tout aussi somptueux et raffinés que ceux de la famille impériale et ils témoignaient du prestige et de la richesse de leurs commanditaires.

Le destin des œufs Fabergé

La révolution russe de 1917 a mis fin à l'histoire de la maison Fabergé qui a été nationalisée et fermée par les bolcheviks. Ils se sont également emparés des joyaux impériaux, dont les œufs Fabergé. Staline en a vendu quelques-uns à l'étranger et en a conservé d'autres.

À partir de ce moment, chaque pièce a suivi son propre chemin. Certaines ont été récupérées par des collectionneurs privés, comme Malcolm Forbes qui en a possédé 9, tandis que d'autres ont trouvé refuge dans des musées à travers le monde. 6 œufs semblent, pour le moment, perdus à jamais, alors que 48 œufs ont été sauvés de l'obscurité par le hasard ou par une recherche acharnée de passionnés.

Aujourd'hui, les œufs Fabergé sont vénérés comme des trésors d'une valeur inestimable. Ils se vendent pour des dizaines de millions de dollars.

Et vous, que pensez-vous des œufs Fabergé ? Aimeriez-vous en posséder un ?

Articles suivant Les bijoux XXL de la Mob Wife : la tendance incontournable de 2024